Depuis son studio de Brooklyn, l’artiste magicienne Zaria Forman donne vie du bout des doigts à des paysages majestueux ultra réalistes. Nous avions consacré une double page à cette pastelliste amoureuse des glaciers et des océans dans l’un des premiers numéros du Magazine As You Like (Prisma Média), mensuel papier sourcé sur les réseaux sociaux. Le site Buzzfeed lui consacre cette semaine cette vidéo :

Share

Nous l’avions d’abord repérée sur la planète Instagram, époustouflés par son travail et sa beauté. Puis nous avons navigué d’océans en icebergs à la craie pastel jusqu’à poser nos amarres dans sa galerie virtuelle. A 34 ans, celle qui peint du bout des doigts exposait non seulement partout dans le monde, mais elle était aussi la complice du street artist Banksy autour du projet de parc d’attraction Dismaland au Royaume-Uni. Certaines de ses œuvres ont servi à la scénographie du ballet classique Giselle joué au Grand Théâtre de Genève en en Suisse ou à la conception de la série House of Cards avec Kevin Spacey. Les 5 et 6 novembre, elle animait un TED en direct à New York et partait le lendemain pour cinq semaines de résidence dans l’Antartique à bord de l’explorateur de National Geographic. Une sélection de ses tirages en édition limitée est accessible sur ArtStar.com.

Une enfance à explorer le monde

“Enfant, je voyageais avec ma famille à travers le monde, à la découverte de paysages reculés de la planète. C’est ainsi que j’ai trouvé l’inspiration. C’est aussi devenu le principal sujet de photographie d’art de ma mère. J’étais fascinée par la beauté de l’immensité et l’évolution constante du ciel et de la mer. J’aime regarder une tempête lointaine sur les plaines désertiques de l’Ouest, les pluies de la mousson du sud de l’Inde et la lumière arctique froide éclairant les eaux groenlandaises.”

Capture d_écran 2017-07-18 à 09.28.39

Crédits photos Yana Bardadim, @westonserame, Brian Maranan Pineda

Suivez Zaria Forman @zarialynn sur Instagram

Suivez Zaria Forman sur Facebook

www.zariaforman.com

%d blogueurs aiment cette page :