« My name is Macron. Emmanuel Macron. » Hélène se souviendra longtemps de l’hélitreuillage du chef de l’État. Déjà, parce que c’était drôle en soi. Mais aussi parce qu’elle ne se serait jamais douté que sa blague sur Twitter ferait le tour du monde. La jeune journaliste fraîchement diplômée du CFPJ après 4 ans à la Sorbonne en Lettres option Journalisme, passée par l’école SEO du Journaldesfemmes.com, puis par les rédactions du pôle féminin de Prisma Media dont Femme actuelle, ne manque ni d’à-propos, ni d’enthousiasme sur son métier. Interview.

helene-lisle-cnn

Mel : Qui es-tu Hélène ?

Hélène Lisle : « C’est vrai ça, qui suis-je ? Je passe ma vie à décrire les choses, à décrire les gens et pourtant, je trouve ça très difficile de se décrire. Disons que je suis une journaliste parisienne de 24 ans ! »

M. : Comment a commencé l’aventure du journalisme pour toi ? 

H.L. : « Avec Claire Chazal ! Quand j’étais petite, elle me fascinait, alors quand on m’a demandé pour la première fois ce que j’aimerais « faire dans la vie » à l’école primaire, j’ai répondu : « Je veux être Claire Chazal » Avec le temps, je me suis rendu compte ce que j’aimais plus que tout, c’était lire et écrire, c’est donc tout naturellement que je me suis orientée vers la presse écrite (et web, par extension). »

M. : Qu’est-ce qui te fait le plus vibrer dans ton boulot aujourd’hui ? 

H.L. : « On ne s’ennuie jamais quand on est journaliste. Bien sûr, il y a certains sujets qui m’intéressent plus que d’autres. Ce qui me fait vraiment vibrer, c’est que chaque jour, j’ai l’impression d’aller me coucher en ayant appris quelque chose. Le journalisme permet d’assouvir ma curiosité. »

M. : Ton péché mignon ?

H.L. : « Les réseaux sociaux. Ils peuvent parfois me rendre dingue (les trolls, les haters et compagnie, c’est vraiment usant à la longue). Mais parfois, qu’est-ce que c’est beau… aussi bien esthétiquement qu’humainement parlant. »

M. : Ton meilleur tweet ?

H.L. : « Une blague sur Emmanuel Macron. Une photo du chef de l’État suspendu dans les airs entre un hélicoptère et un sous-marin, en train d’être hélitreuillé, avait été partagée sur les différents réseaux sociaux officiels du président de la République. On aurait dit James Bond. Pour rigoler, j’ai tweeté « My name is Macron. Emmanuel Macron », en référence à la célèbre réplique de 007. Mon tweet s’est retrouvé dans tous les médias (y compris étrangers) et même à la télé sur BFMTV et… CNN. Des amis qui vivent aux États-Unis m’ont envoyé un message pour m’avertir, c’était lunaire (mais très drôle). »

M. : Laquelle de tes photos Instagram est la plus précieuse pour toi ?

H.L. : »Ce n’est pas une photo mais une vidéo. Elle a été prise au rassemblement du 11 janvier 2015 place de la République, après les attentats. J’y suis allée avec mon meilleur ami et sa mère. C’était vraiment un jour qui restera gravé dans ma mémoire… J’avais l’impression qu’on ne faisait qu’un. »

M. : Ta pire anecdote pro ? 

H.L. : « Une star un peu capricieuse pendant une interview… Je n’en dirai pas plus. »

M. : La meilleure ?

H.L. : « Quand j’ai raté mon vol pour la Polynésie, repoussé trois jours plus tard, et que l’on m’a appelée entre temps pour me confirmer que j’étais embauchée en me demandant de venir signer mon contrat ! Résultat : je suis partie en vacances l’esprit léger. C’est ce que l’on appelle « un mal pour un bien » ! »

M. : L’article que tu as préféré écrire ?

H.L. : « Il y en a tellement. Grâce à mon métier, je rencontre des gens passionnants : parce qu’ils défendent des causes qui leur tiennent à cœur, parce qu’ils exercent un métier avec passion et qu’ils souhaitent transmettre leur amour, parce qu’ils ont un parcours de vie incroyable qui force le respect ou l’admiration… J’aime rencontrer des gens de tout âge et de tous horizons, savoir ce qu’ils vivent. Franchement, c’est difficile de n’en citer qu’un… Mais puisque je suis obligée : mon premier article Print. Après deux ans de Web, j’ai publié mon tout premier article dans un magazine papier (As You Like, devenu Oh My Mag). Je ne l’ai pas encadré, mais presque. »

M. : Quels sont tes projets ?

H.L. : « Je suis en train d’écrire un livre… Affaire à suivre ! »

Et aussi… Si tu étais :
  • Un animal : un chat. Sans hésiter ! J’adore manger, dormir et boire du lait (même si j’essaye de me mettre au lait de soja petit à petit).
  • Une fringue : une robe rouge, ça me donne confiance en moi (et ceux qui me connaissent savent que j’ai parfois besoin d’un petit coup de boost, je suis de nature très stressée et je suis rarement satisfaite de moi-même)
  • Un livre : Harry Potter à l’école des sorciers. J’attends toujours ma lettre de Poudlard…
  • Une destination : la Polynésie. Un des plus beaux voyages de ma vie.
  • Un plat : #TeamSushis for ever !
  • Un homme : Fabrice Luchini. Pour son amour des mots, de la langue française, pour sa voix, son intelligence, son charisme, sa répartie… j’aime tout chez cet homme.
  • Un groupe de musique : les Red Hot ! J’ai commencé à apprendre l’Anglais en essayant de comprendre les paroles quand j’étais au collège (et en regardant la série Newport Beach, aussi)
  • Une actrice : Sarah Paulson. Elle peut jouer tous les rôles possibles et inimaginables… Je l’aime d’amour !
  • Si tu devais écrire ta bio Tinder : Je déteste Tinder (et toutes les applis de rencontre, d’ailleurs, j’ai testé) ! Je dévore des romans depuis que je suis toute petite alors si je dois imaginer ma rencontre idéale… Ce serait dans une bibliothèque. Je fais tomber mes livres en lui rentrant dedans (ça pourrait arriver, je suis tellement maladroite)… Cliché, mais efficace.
  • Et ta bio Blablacar : Je n’utilise pas Blablacar… J’ai regardé trop de films d’horreur, le covoiturage, j’avoue ça me fait un peu peur !

Suivre Hélène Lisle sur :

 

%d blogueurs aiment cette page :