Vous avez peut-être déjà créé un compte sur Gens de Confiance ou été sollicité.e par un ami pour être parrainé.e ? Alors vous faites partie des 500 000 membres de ce site créé en 2014 à la croisée des chemins entre Le Bon Coin et un groupe privé Facebook. Entretien avec Bertille Marchal, directrice marketing chez Gens de Confiance.

Créé il y a 5 ans par 3 associés nantais, Gens de Confiance est un ovni dans l’univers des communautés. Encore confidentiel bien qu’en fort développement, le site représente probablement pour ses membres une alternative aux mastodontes des réseaux sociaux et des sites de petites annonces, à l’heure où ces derniers connaissent une crise de confiance sans précédent. « L’objectif pour 2020 est de passer le million d’abonnés », confie Bertille Marchal, CMO de la start-up : un défi particulièrement ambitieux puisqu’il nécessitera à la fois de diversifier le profil des membres, encore très CSP+, et d’attirer de nouvelles audiences alors même que la force du réseau repose sur un esprit d’entre soi.

La force de la recommandation et de l’esprit de famille

Accessible à partir de trois parrainages (tout est très incarné, il faut indiquer la nature du lien avec son filleul ou son parrain, et c’est même l’un des fondateurs, Enguerrand, qui signe le mail de confirmation d’inscription), la plateforme propose des petites annonces immobilières, du service à la personne, de la revente de meubles ou de vêtements, le don d’objets ou de services… et proscrit l’anonymat, le tout dans un esprit révélant la force de la recommandation. On y retrouve autant les services bénévoles d’une bande de scouts que la fameuse Dame Jeanne verte vue sur tous les bons blogs de déco.

Les ingrédients de la confiance chez GDC : un mélange de sentiment de sécurité (si une arnaque a lieu, l’utilisateur et ses 3 parrains sont bannis de la communauté) et modération de tous les instants par « l’équipe Bonheur », 5 à 6 salariés qui valident au quotidien chaque nouvelle inscription et vérifient la véracité des mails. « Les gens sont hyper impliqués, ils se sentent chez eux », s’enthousiasme Bertille Marchal, qui réfléchit à donner des pouvoirs et des informations en exclusivité à certaines personnes de la communauté pour les remercier de cette implication.

Un business model basé sur les annonces immobilières

À 60%, le chiffre d’affaires est réalisé à travers les petites annonces immobilières de locations saisonnières. Les loueurs peuvent publier leurs annonces pour 12€ par mois sur une courte période, ou 49€ sur du long court, ces sommes étant remboursées si la location n’a pas lieu. « La confiance passe aussi par là, tout comme le fait que les propriétaires habitent vraiment dans ces lieux et que rien n’y est fermé à clé », souligne Bertille Marchal. 20% du CA est généré par des options payantes assez classiques, comme l’ajout de photos ou la remontée en tête de pages de résultats. Enfin, et c’est assez rare pour être souligné, les dons d’argent représentent une dernière partie du CA de l’entreprise.

Objectif 2020 : 1 million d’abonnés et un site relooké

L’aventure avait démarré il y a 5 ans par une belle arnaque sur le Bon Coin pour le co-fondateur Nicolas Davoust, ex-directeur de LesParrains.fr, lui inspirant l’envie de développer une plateforme où la confiance règne. Depuis, il a été rejoint par deux associés, Enguerrand Léger, expert du digital, et Ulric Le Grand, entrepreneur issu de l’univers de la finance, et lèvent ensemble en 2016 un million d’euros auprès des investisseurs Partech et BpiFrance. L’équipe est désormais composée de presque 50 salariés. L’enjeu principal de ces prochains mois : développer la communauté et passer le cap du million d’abonnés, dont la refonte de l’identité visuelle sera un des leviers.

Vous voulez y voir plus clair sur vos réseaux sociaux ?Pour recevoir tous mes conseils, entrez vos prénom/nom et votre adresse mail et cliquez sur "c'est parti !"
Vous voulez y voir plus clair sur vos réseaux sociaux ?Pour recevoir tous mes conseils, entrez vos prénom/nom et votre adresse mail et cliquez sur "c'est parti !"